Le tour et l’Ardèche


Si la Grande boucle a attendu 1966 pour venir en Ardèche, elle s’est bien rattrapée – surtout ces dernières années - avec déjà six passages sur les routes du département. Rétrospective.

1966 : le duel Poulidor/Anquetil

Poulidor5 juillet 1966 : la France est coupée en deux, entre partisans de Raymond Poulidor et supporters de Jacques Anquetil, quand le peloton du Tour emprunte pour la première fois les routes ardéchoises. Le matin, l’étape partie de Montpellier arrive à Aubenas (144 km) avec une victoire du Néerlandais Johan De Roo. Et l’après-midi, un contre-la-montre de 20 km autour de Vals-les-Bains est au programme. Là, « Poupou » l’emporte de 7’’ devant son rival, pourtant spécialiste de l’effort chronométré… Le lendemain, la 15e étape part de Privas, en direction de l’Alpe d’Huez. Profitant de l’abandon de son leader Anquetil, Lucien Aimar gagne le Tour et Poulidor finit 3e.

1984 : un Belge dans le sud

En 1984, les faveurs du public français sont de nouveau partagées entre deux champions : Bernard Hinault, le « blaireau » et Laurent Fignon, le jeune lauréat du Tour 1983. Une rivalité que le Belge Fons de Wolf met à profit pour s’imposer en solitaire au Domaine du Rouret à Grospierres à l’issue de la 14e étape partie de Rodez (227,5 km). Fignon et Hinault sont relégués à plus d’un quart d’heure. Le lendemain, le peloton s’élance du village vacances pour gagner Grenoble où Frédéric Vichot s’impose. Laurent Fignon remporte ce 71e Tour devant ses meilleurs rivaux, Bernard Hinault et Greg Lemond.

2009 : un Anglais à Aubenas

2009-La-ligne-darrivée-de-létape-Bourgoin-Aubenas-24-juilletLe 24 juillet 2009, deux jours avant l’arrivée sur les Champs-Elysées, l’espagnol Albert Contador s’apprête à enlever son deuxième Tour de France.
Les dés sont donc déjà jetés quand le peloton franchit le col de l’Escrinet en provenance de Bourgoin-Jallieu, pour une arrivée à Aubenas, la seconde après celle de 1966. Là, le sprinter britannique Marc Cavendish est intouchable ; devançant le maillot vert Thor Hushovd, il signe sa cinquième victoire depuis le départ du Tour à Monaco.

2010 : le peloton au Gerbier

Le 16 juillet 2010, la 12e étape du Tour entre Bourg-de-Péage et Mende (210,5 km) traverse le département de l’Ardèche. Les photographes et cameramen immortalisent en particulier le passage du peloton devant le mont Gerbier-de-Jonc et les sources de la Loire.
2010-passage-des-coureurs-au-Gerbier-de-Jonc-©-Claude-Fougeirol.jpg
Si le français Sandy Casar passe en tête au suc de Montivernoux, une côte classée 2e catégorie, la victoire à Mende revient à un Espagnol, Joaquin Rodriguez.

2012 : enfin le Nord-Ardèche !

TDF-2012-arrivée-de-la-cavane-du-Tour-en-Ardèche-©-ASO.jpgEn 2012, le Tour visite pour la première fois le nord Ardèche. Partie de Saint-Jean-de-Maurienne, la 12e étape arrive en effet à Annonay-Davezieux (152,5 km).
Et au pays des frères Montgolfier, un Britannique s’impose, comme à Aubenas en 2009 : il s’agit cette fois de David Millar. C’est son compatriote Bradley Wiggins qui empoche la victoire finale avant de décrocher l’or olympique à Londres sur l’épreuve du contre-la-montre.

2015 : l’Escrinet en liesse

2015-La-foule-massée-au-col-de-lEscrinet.jpgDimanche 19 juillet, la 15e étape du Tour entre Mende et Valence s’attarde en Ardèche.
Les coureurs traversent la Croix de Bauzon, Jaujac, et Aubenas avant de franchir le col de l’Escrinet envahi par une marée humaine.
Le jeune espoir français Thibaut Pinot bascule en tête. Mais le peloton file à toute vitesse vers Privas et la vallée de l’Ouvèze. Il remonte la vallée du Rhône côté ardéchois jusqu’à Valence où l’Allemand André Greipel s’impose au sprint.