La biodiversité ardéchoise à l’honneur avec le Tour de France de la biodiversité !

La faune ardéchoise sous les projecteurs

Du 29 août au 20 septembre 2020, le Tour de France, le Muséum national d’Histoire naturelle et France Télévision mettent à l’honneur les écosystèmes des régions traversées par les coureurs.

Cette 8ème édition du Tour de France de la biodiversité promet d’être spéciale : au lendemain du confinement, la protection des espèces et de l’environnement est au centre des préoccupations. Pendant les épreuves du Tour, France Télévision permettra aux téléspectateurs de découvrir, dans un programme court, un espèce animale, végétale, ou un espace protégé. Pour l’occasion, ils seront présentés par Chloé Nabédian, journaliste météo et présentatrice de l’émission « Zéro Emission », dédiée à la protection de l’environnement.

Et cette année, lors de l’étape reliant Gap à Privas, le Tour de France de la biodiversité fera un focus sur les vautours fauves, particulièrement présents dans le département de l’Ardèche.

D’une envergure de près de 2,60 mètres, le vautour fauve vit dans les montagnes et les falaises. Peu présent en France, il préfère les climats d’Europe du Sud et d’Asie centrale.

L’Ardèche, habitué du Tour de France de la biodiversité

En 2015, l’Ardèche avait déjà été mis à l’honneur avec la présentation du parc naturel régional des Monts de l’Ardèche, lors de la 15ème étape. Au programme, loutres, aigles royaux ou encore orchidées étaient présentés lors du passage des coureurs dans le département.

Une programmation riche et variée pour 2020

Outre les vautours fauves, de nombreux autres sites ou espèces remarquables seront présentés au public. En effet, mammifères, Parcs Nationaux, espèces végétales ou encore Espace Naturel Sensibles sont à la programmation de cette 8ème édition.

  • L’herbier de Posidonie, étape 1 (Nice-Moyen Pays)
  • La tortue d’Hermann, étape 2 (Nice-Haut Pays)
  • Le guêpier d’Europe, étape 3 (Nice-Sisteron)
  • Le tétras lyre, étape 4 (Sisteron-Orcières Merlette)
  • Les vautours fauves, étape 5 (Gap-Privas)
  • Le Parc national des Cévennes, réserve de biosphère, étape 6 (Le Teil-Mont Aigoual)
  • Le cheval de Prewalsky, étape 7 (Millau-Lavaur)
  • Le Parc national des Pyréenées, étape 8 (Cazères sur Garonne-Loudenvieille)
  • L’arum d’Italie, étape 9 (Pau-Laruns)
  • L’oyat, étape 10 (Île d’Oléron-Île de Ré)
  • La loutre d’Europe, étape 11 (Châtellaillon Plage-Poitiers)
  • La pie-grièche écorcheur, étape 12 (Chauvigny-Sarran Corrèze)
  • La carrière de Châteaugay, étape 13 (Châtel Guyon-Puy Marie)
  • Le héron cendré, étape 14 (Clermont Ferrand-Lyon)
  • La salamandre tachetée, étape 15 (Lyon-Grand Colombier)
  • L’Espace naturel sensible départemental du Haut Moucherotte, étape 16 (La Tour du Pin-Villars de Lans)
  • Le Parc national de la Vanoise, étape 17, (Grenoble-Méribel col de la Loze)
  • La marmotte, étape 18 (Méribel-La Roche sur Foron)
  • La cigogne noire, étape 19 (Bourg en Bresse-Champagnole
  • Le lynx boréal, étape 20 (Lure-La Planche des Belles Filles)
  • La réserve naturelle nationale de Saint-Quentin-en-Yvelines, étape 21 (Mantes la Jolie-Champs Elysées)